scène

CHANSON / MUSIQUE

Auteur et interprète depuis 1979, et compositeur (Christian Lemoine préfère dire créateur de mélodies, ou mélodiste, n’écrivant pas physiquement la musique, c’est à dire les partitions…)
Jusqu’à il y a peu, il travaillait avec une très grande compositrice, et très grande pianiste, Jacqueline RICHIT, dont beaucoup parmi vous ont sans doute entendu parler car elle composa aussi des chansons à succès pour le music-hall. Ils ont créé ensemble plus de deux cents chansons, qui firent l’objet de cassettes et de disques…
Avec cette pianiste, ils ont participé à plusieurs émissions de radio et de télé depuis les années 80, dont Moi je, une émission de Bernard Bouthier, pour Antenne 2,

Il remporta avec sa compositrice Jacqueline Richit, de très nombreux Prix de la chanson, tels que :

  • Grand Prix de la scène française
  • Prix de la Jeune Scène (concours international regroupant le théâtre, la chanson, le music-hall)
  • Deux prix (sur trois attribués) au Concours international de la Chanson Francophone :
  • Prix d’interprétation Jacques Brel, pour sa chanson “C’était pas vrai“
  • Grand Prix de la chanson francophone de l’année, pour “Paris est une mélodie“

Il a hanté, dans les années 80 et 90, les nuits parisiennes des cabarets, notamment le Don Camillo, la Villa d’Este, Chez ma Cousine, Chez Georges, le Tire bouchon, le Lapin Agile, et d’autres encore…
Malheureusement, nombre de ces lieux ont aujourd’hui disparu … !

Il revient donc avec un nouveau pianiste, des compositions nouvelles, et personnelles, et donc un nouveau tour de chant. Ceux qui le suivent savent pourquoi il parle de “nouveau“ (presque de renouveau !), car il est de retour après des difficultés totalement indépendantes de sa volonté…

Venez le voir à son prochain spectacle, il en parlera peut-être…

Il a signé les paroles de plusieurs interprètes, dont certains, peut-être, entendrez-vous parler dans un avenir proche…

TÉLÉVISION

Comédien depuis 1968, “officiellement“,
Que l’on vous explique…
A l’âge de neuf ans, en 1967, Christian Lemoine joue dans le feuilleton de télévision “La bande des Ayaks“, diffusé en plein Mai 68, ce qui n’aida pas à sa visibilité télévisuelle, mais on peut (m’a-t-on dit !) la retrouver sur le site de L’INA, mais je ne vous garantis pas de l’y voir, sa participation n’y étant qu’épisodique, et puis… le temps a passé, vous risquez d’avoir un peu de mal à le reconnaître…
Pour la télévision, il a participé, en tant que comédien, à :

  • “Je veux pas qu’on m’aime“, de Stéphane Kurc
  • “Ils n’ont pas vingt ans…“ (avec Jean Yanne et Bernard Fresson)

THÉÂTRE

Comédien, au théâtre aussi, depuis 1968, “officiellement“, mais en réalité, professionnellement, depuis 1982.

Parallèlement au tournage du feuilleton télévisé mentionné plus haut, il joue avec une troupe théâtrale d’enfants, Le malade imaginaire de Molière, y tenant le rôle de Diafoirius Père (à l’âge de 10 ans, quelle précocité !).
(Ne reste malheureusement aucune photo de cette époque, ça aurait été drôle… !) Le spectacle fut applaudi dans de nombreux festivals (fin des années 60), spectacle remarqué pour la jeunesse de ces interprètes…

Après les études, le service militaire, le retour à la vie civile (ouille, ouille, ouille… !, ça, c’est lui qui l’a précisé dans une interview…) Ce furent les débuts dans la chanson (voir plus haut)… et le théâtre, en comédien adulte.

Extrait d’interview : “Nous avons commencé avec des pièces d’autres auteurs, dont une création mondiale dont je fus l’humble metteur en scène, dans un théâtre à Paris. Cette pièce tourna à travers l’Hexagone pendant deux ans… Après la disparition de notre compagnie, mes compagnons de théâtre ayant choisi de reprendre leurs routes parallèles qui de compositeur, qui de comédien ou comédienne, mais sous d’autres cieux, j’ai poursuivi seul la mienne par des pièces dont je suis l’auteur et le metteur en scène.” Quelques titres de ses pièces (avec le sujet) sont cités (voir page ÉCRITURE rubrique Théâtre …)

Christian Lemoine a aussi présenté un spectacle Contes et Fabliaux du Moyen Âge, dans de nombreux festivals moyenâgeux (Beauvais, Vendôme, etc.)